03/09/2010

Suite du carnet

Bon allez, j'avoue, ça faisait radin sur la dernière note de lâcher seulement un dessin...

La faute à pas le temps, toujours : je suis toujours sur le storyboard du long-métrage, ça m'a pris 4 mois pour en faire 50%... et il me reste un mois ! Et croyez-moi que j'ai pas chômé ces 4 derniers mois... L'été est passé, moi pas... je l'ai vu passer devant mes yeux, avec tout le monde qui va à laplage, aux piscines party remplies de bombasses en bikini, en boîte, à la montagne, en festival de musiques...
Moi, j'ai vu ma chambre, et j'ai bronzé devant mon écran plat... Pas d'été pour le JJ (sauf une petite semaine à Shanghai début juillet pour voir 2 de mes meilleurs amis, ce qui m'a fait un bien fou, mais m'a foutu d'autant plus dans la merde pour le boulot...)

Fin bref, histoire de décompresser, j'ai mis quelques-uns de mes gribouillis sur les forums deCFSL et de TVPaint.

J'aurais pu les mettre ici avec, mais bon la flemme...

Oh et puis non, tiens !







De l'encre, de l'encre, rien que de l'encre... Ca fait plaisir de lâcher un peu sa tablette...
Pour mieux y revenir la prochaine fois.

30/08/2010

Toujours vivant ! On y croit !!!

Il était temps que je repasse balayer un peu, tiens.

Aujourd'hui il pleut à verse...
Du coup, pas trop d'humeur à bosser.
Mais comme disait Minic, "quand j'en ai marre de dessiner... bin je dessine !"

J'aime bien cette phrase.



Ca faisait longtemps que j'avais envie de me faire une illu "à la" Benjamin, pour voir si j'en étais capable. Voici chose faite

...

13/04/2010

Quelques encres de carnet






Au rayon des nouveautés au pays du soleil crevant :

J'ai déménagé dans une baraque à 6 chambres, situés dans des montagnes (encore), moins pittoresques néanmoins qu'auparavant, mais tout aussi tranquille, et nettement mieux situé (à proximité du metro, ce qui sera dorénavant plus pratique pour moi pour me déplacer), et qui plus est stratégiquement pas mal placé, vu que je suis à 15 minutes de 3 endroits animés de Taipei.
Par contre paradoxalement, depuis que j'ai emménagé, je sors quasiment plus et reste emmuré dans ma grotte ! Le luxe d'habiter seul ?
Enfin seul, avec 5 collocs (7, plutot, si je dois compter les éventuels boyfriends-girlfriends), que je ne connais pas tous, mais au moins, ceux que je connais sont plutot pas mal cool, et je me marre bien avec eux.

Sinon, niveau boulot, je suis sur le point de finir le clip que je devais à DJ Code, un pote taiwanais qui a le même but en musique que moi en anime, à savoir remettre les arts traditionnels chinois sous les feux du projecteur en les y ajoutant une touche de moderne (moi en y alliant la dynamique des animes japonais avec l'esthétique des peintures chinoises, lui en mixant musique avec des instruments traditionnels avec de l'électro, ce qui donne un mix ma foi plutôt agréable à l'oreille).

Juste après, pas de repos pour les braves, vu que j'entame un storyboard de long-métrage pour mon ancienne boîte.
Première fois que je pose mes pattes sur la prod d'un long-métrage... et chusi déjà en retard de presque un mois, vu que j'étais pieds et poings liés sur le clip ! Ca démarre pas mal. D'autant plus que le storyboard doit être bouclé d'ici juillet, ce qui me promet de belles nuits blanches... 85 minutes à boarder en moins de 3 mois ... Quand on sait que c'est le temps qu'il nous fallait, étudiant, pour le board de nos petits machins de 2 à 5 minutes... Y a un peu de quoi criser !
Mais bon, c'est pas la 1ere mission impossible que mon ex-boss me lâche, et même si c'était parfois avec du retard, je les ai toujours relevés depuis.

Rendez-vous d'ici quelques temps pour savoir si j'y survis.

04/03/2010

Quelques friandises "récentes"






Enfin, récentes... qui ont moins de 3 mois quoi !

Inspirées d'une part de l'expo récente sur Cai Guo Qiang (si vous connaissez pas, sachez qu'il a entre autres co-dirigé la cérémonie d'ouverture des JO 2008 de Beijing, et c'est clairement pas son seul fait d'armes, voir :

ou

et

Le moins qu'on puisse dire, c'est que son travail sur la poudre à canon est super impressionnant.


D'un autre côté, un film que j'ai bien apprécié en Décembre était Bodyguard and Assassins, dont les 3 derniers dessins sont inspirés.


Probablement le film chinois le plus impressionant de 2009.

24/02/2010

26/12/2009

C'est l'heure du traditionnel ...


Joyeux vous savez quoi.

Je vous souhaite de bien bonnes fêtes en cet hiver 2009, et une bonne grosse murge bien grasse pour entamer 2010 comme il se doit.
Pas de bêtises sur la route néanmoins, le verglas ça glisse...

10/11/2009

Ca va finir par devenir une tradition...

De poster une note tous les 6-7 mois.

Pourquoi pas après tout, ça me ferait une bonne pub : le seul et unique blog de la blogosphère à note hexamensuel (c'est comme ça qu'on dit ?).
Encore que j'ai déjà vu pire ailleurs, et par des types qui déchirent bien plus que moi.

Nan, mais vous savez comment c'est : on se dit qu'on en a marre de tenir un blog, qu'on a autre chose à foutre que de raconter sa vie (quoiqu' exotiquement passionnante), et que justement, on préfère prendre bien son temps pour la vivre, sa vie... On se dit que finalement, ça n'intéresse pas tant de monde, on en oublie peu à peu qu'il y a des gens de l'autre côté de la planète qui pensent encore à nous... bref on s'habitue à sa nouvelle vie en oubliant petit à petit la précédente.

Et puis ...

Et puis finalement, l'envie s'installe, s'accumule au fil des jours, des semaines, des mois... La frustration aussi, éternelle compagne de l'envie. C'est que l'ego, toujours lui, souffre de cette absence, de ce manque de donner de ses propres nouvelles...
On se dit que merde, c'est quand même dommage de vivre une vie pas banale et de pas en faire profiter les autres, restés au terroir.

Mais toujours pas la motivation de faire des notes. Des idées, si bien sur, mais pas encore la niake, ni vraiment le temps, l'anim en freelance me le bouffant bien. Ca prendra son temps, et viendra en temps voulu (n'oubliez pas la sagesse bien du pays qui dit : "Tout vient à point à qui sait attendre", ce à quoi j'ai toujours ajouté personnellement : "Celui qui sait attendre est celui qui n'attend plus".
J'en connais d'ailleurs un qui a tellement bien compris ce principe qu'il m'a déjà viré de ses liens, haha ^^ ! Stepounet, si tu passes encore devant ma grotte, sache que tu es toujours le bienvenu.

Donc ne m'attendez pas : vivez votre vie !

Je jouerai avec plaisir le rôle du sucre occasionnel qui égaiera le coin de votre oeil tous les x mois.

Si les notes se font attendre, je ne chôme néanmoins pas niveau dessin personnels (même si depuis mon arrivée ici, il faut bien avouer que j'ai un peu tendance à tourner en rond autour d'un sujet : les jolies filles ! Faut dire aussi que le pays en est rempli, donc c'est pas que de ma faute...).

On (re)commence donc ici par quelques dessins que j'ai réalisé lors d'une expo géante sur Pixar ici à Taipei, probablement la plus grande expo que j'aie vue à ce jour sur un studio d'anime.







Bon, ce ne sont malheureusement que des photos, mon scanner étant en rade pour le moment. De meilleures définitions quand ce sera réparé (dans +-6 mois ^^).



A bientôt.



30/03/2009

Après la bataille...




(Passque ouais mais nan, merde quoi... marre des zombis, ils pullulent sur le net).


Plus trop l'énergie de pondre une note toute dessinée, va donc falloir vous contenter de lire...

Donc voilà, fin des 23 heures il y a un peu plus de 24h maintenant, dont vous pouvez aller voir ma contrib ici.


Bilan :

Des dessins jamais corrigés (pas le temps, à mon grand dam) ;

Un scénar complètement improvisé et décousu, dont les rebondissements arrivaient plus ou moins au fur et à mesure que l'histoire se mettait en place, même si mon idée de base allait plus loin (trop d'ailleurs, pas eu la place tout caser, d'où la fin qui semble bien précipitée, et l'aspect général, où on sent qu'on passe sans cesse du coq à l'âne...) ;

Une mise en page relativement improvisée aussi, pour pas dire chaotique, quoique dépendant -trop- de mes plus récentes influences (Full Metal Alchemist en 1er lieu, et manga en général ; bin oui, chuis à Taiwan, et à part les blogs-bd, j'ai que ça à me mettre sous la dent) ;

Bref un résultat final plutôt mitigé.


MAIS ...

Au moins la satisfaction d'avoir tenu le défi pendant les 23 heures (même si je me suis permis une sieste de 3h vers les 2/3 du délai), et ce malgré les 4, 5 fois où je me suis dit (putin trop marre, je vais me coucher, ça fera qu'un défi stupide lâché en plus, kessa peut foutre ? Oui ce genre de moment fatidique arrive très facilement quand on bosse seul... d'où l'immense satisfaction d'avoir chaque fois pu m'auto-botter le cul tout seul comme un grand lors desdits creux de vagues) ;

sans compter la surprise de constater que même si le résultat est loin d'être parfait, je n'ai pas eu trop de problèmes pour les différentes mises en page, ce qui était loin d'être ma spécialité lors de mes précédentes tentatives de BD structurées (même si je trouve l'ensemble bancal, y a quand même quelques planches dans le tas que je suis plutôt content d'avoir pondu), et qui restait jusqu'il y a pas longtemps ma plus grande hantise quand je me mettais sur une planche, tout habitué que je suis au confort du format 16/9 ou 4/3 de nos chers écrans, ou même d'un story-board.

Le résultat final, non pas au point de vue de la bd en elle-même qui reste discutable (chuis le 1er à le dire, même si au final je l'aime quand même bien), mais point de vue de mon moral : ça m'a bien boosté !
Physiquement je suis pour l'instant encore à l'état de loque, mais je me sens nettement plus motivé, maintenant que j'ai vu que je suis capable de tenir un tel boulot à un tel rythme. En même temps, c'est pas tout à fait nouveau non plus, dans la mesure où on se tapait déjà de nombreuses nuits blanches à l'atelier d'anim, surtout à l'approche des jury, lors des délicieux mois d'avril et de mai. Côté entraînement, je crois donc qu'en fait, j'étais déjà bien rôdé. Restait la productivité, et là, ce fut la bonne surprise du challenge, une BD prenant -nettement- moins de temps à se construire et à mettre en place qu'une série ou même un court-métrage animé.

Du coup, le fatalisme de la note précédente s'est plutôt pas mal dissipé, et je constate avec plaisir que ce challenge était un de ces bon bols d'air frais dont je parlais dans la note précédente.

Finalement, c'est dans les épreuves les gens se révèlent. Et le ptit gars qui s'est révélé à moi hier m'a plutôt séduit, je compte le ressortir de temps en temps. Ce blog risque même d'en faire les frais, (aaargh, des notes, iciiiiii ????)

Merci encore pour ton com Mobi, je sais bien par quoi tu es passée, on en a discuté quelques fois, et je sens bien que ça me guette moi aussi parfois. Néanmoins, je pense que je fais toujours bien partie de ces fondus qui font toujours ça pour le plaisir, mais que même pour nous, c'est jamais vraiment parfaits et que nous aussi, il nous arrive d'avoir des fois l'envie de claquer la porte à tout ça, et de se recycler en charcuterie, en comptable, ou encore pire, en auteur de BD ^^. Rien n'est parfait, encore moins pour ceux qui ont décidé de passer à côté de leur vie pour vivre leur rêve (enfin je crois).
Le problème c'est qu'il n'y a pas vraiment de compromis possible, car vivre à fond son rêve implique forcément une grande part de sacrifice dans la "vraie" vie (voir la note de Boulet sur le repos du guerrier 1, où il explique très bien la chose).

Tout ça pour dire que, doutes consommés et bien présents, chuis malgré tout paré pour tout niquer.

Sa mère !

09/10/2008

Hors-Série : Made in Brussels 01 : 1, 2, 3, Respire... 1, 2, 3...

3 mois...


3 mois que ce blog est resté dans l'obscurité !

J'en vois d'ici qui se disaient que ce blog est mort, qu'il n'y a plus lieu d'y revenir (alors comment pourrais-je les voir si ils ne sont plus là, me diront les petits malins du fond ? C'est là l'un des pouvoirs cachés du ninja Jean Niak ! Si, si, il en a plein, le bougre, comme celui de ressusciter un blog laissé pour mort, par exemple...Bon sans dessins, il est vrai, mais c'est pour bientôt).

Les raisons d'un tel délaissement ? Beaucoup d'entre vous les connaissent sûrement déjà. Pour les autres, histoire de faire bref : le manque de temps dû au dernier clip en chantier, fini désormais il y a un peu moins d'un mois, que vous ne verrez jamais ici, par pur respect de ma déontologie professionnelle (comprenez par là qu'il est à chier !).
Puis depuis un peu plus de 3 semaines, mon retour en Belgique, histoire de voir tous les amis et ma mère et ma soeur ;
squatter chez des potes qui ont pour dénominateur commun de ne pas avoir internet (sic) ; la course quotidienne d'un bout à l'autre de la ville afin de faire le plein de nostalgie, de bonne humeur, d'amitié, de complicité, bref de belgitude, ... avant de me replonger dans 2 semaines en quasi-solo pour les 2 ans à venir dans l'enfer gris des tropiques Taiwanaises...

Et mine de rien, plus le temps de mes vacances bruxelloises se consument, et plus je me rends compte de l'énormité que vont représenter ces 2 ans pour moi, énormité bien sûr au niveau de l'opportunité offerte... mais aussi du poids des responsabilités qui m'attendent. Sans oublier qu'ayant laissé tous mes amis derrière moi, à l'autre bout de la planète, en cas de coup dur, je me retrouverais à les encaisser seul moralement.
Je le prévoyais déjà avant même mon retour en Belgique. Mais le fait d'avoir passé ces dernières semaines en compagnie de mes plus chers amis et amies m'a vraiment fait pleinement prendre conscience de ce à quoi je n'aurai plus droit pendant 2 ans (voire plus si la série sur laquelle je vais bosser a du succès)...

Et c'est le genre de prise de conscience qui fait mal...



Bien sur, je ne devrai pas me plaindre. Comme dit ci-dessus, le jeu en vaut la chandelle : peu, voire pas du tout d'ex-étudiants de la Cambre ne se sont vus offrir une telle opportunité de devenir réalisateurs de série, qui plus est quasiment à leur sortie d'école. Cette chance, il se trouve que par un gros concours de circonstance, je l'ai ! Et j'ai clairement pas à m'en plaindre...

Si ce n'est que se séparer de presque tous ceux qui m'ont bâti, ceux qui ont pour la plupart fait de moi ce que je suis aujourd'hui ... c'est un prix qui me semble TRES lourd à porter en échange de ma réalisation professionnelle. On peut dire que l'oisillon quitte son nid pour parcourir le monde en battant de ses propres ailes ... en regrettant pour le restant de ses jours son 1er habitat. Ou encore que l'artiste a vendu son âme au diable pour voir son art reconnu (bon là j'exagère un peu, mais c'est un peu l'effet que ça me fait)!

Bon en même temps, ce n'est "que" 2 ans, me direz-vous.

Tout de même... en 2 ans, il peut s'en passer des choses : la plupart d'entre vous auront peut-être fini leurs études, seront peut-être mariés, auront des gosses, se seront achetés un appart, seront partis à l'autre bout de la planète, la Belgique n'existera peut-être plus, il ne restera que la principauté de Wallonie, la république de Flandre, et l'état-nation de Bruxelles...

Beaucoup de choses peuvent se passer en 2 ans. Qui sait, moi même si c'est le fait, je reviendrai avec une femme et un gosse sous les bras (quoique il y a peu de chances, question de mentalités trop différentes, même si il est clair que les charmantes demoiselles n'y manquent pas !)


Qui sait... ?

Toujours est-il que ce blog risque assez fort de ne pas sortir facilement de sa léthargie, vu le peu de temps que j'aurais à lui consacrer. Mais encore une fois, qui sait ? Peut-être au contraire me servira-t-il de défouloir aux côtés de mon boulot ?

A suivre ...



PS : Histoire de pas poster à vide vu le manque de dessins, j'en profite aussi pour vous filer un lien vers mon 2e clip, fini il y a quelques mois, mais que je ne peux montrer que maintenant vu que ce n'est que tout récemment qu'il est sorti sur les ondes taiwanaises. Comme d'hab, je le mets à droite aussi dans la section qu'ai-je fait ? Bonne lecture.